Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 18:31

  Umineko no naku koro ni, "Quand les mouettes pleurent", non pas la suite de Higurashi no naku koro ni mais les mêmes créateurs. Umineko no naku koro ni était à l'origine un visual novel, pour faire simple un livre multimédia, et comme expliqué dans mon précédent article, ce type de jeu n'est pas populaire en Europe. Si Higurashi no naku koro ni a réussi à passer, ce n'est pas le cas de l'anime dont je vais vous parler aujourd'hui, et vous allez voir que si le jeu n'est pas passé en Europe, c'est pour de bonnes raisons. Je préfère vous prévenir au cas où vous voudriez regarder cet anime :

 

L'anime dont je vais parler aujourd'hui est déconseillé aux âmes sensibles, cet anime contient des scènes d'horreurs et de tortures.

Umineko-no-naku-koro-ni-02.jpg

 

   L'anime est composé de 26 épisodes, aucun hors-série. Il est présenté de la même manière qu'Higurashi no naku koro ni, c'est à dire plusieurs arcs où les personnages se font massacrer et ici d'un arc où tout est "expliqué" (je reviendrais sur ce terme plus tard). Umineko no naku koro ni est donc un anime d'horreur avant tout, si vous avez envie de voir du sang, de la cervelle et autres détails gores, cet anime pourrait vous plaire.

   Commençons par les dessins, cette fois il n'est pas question de dessins mignons comme pour Higurashi no naku koro ni, il s'agit de dessins plus "adultes", plus sérieux. Il est difficile de ne pas apprécier les dessins de cet anime, ils sont corrects et on admirera le design des personnages ainsi que du manoir. De plus l'anime fait plusieurs clins d'oeil à Higurashi  no naku koro ni, on peut par exemple voir sur la télévision des extraits de l'anime, on peut voir Maria comme un personnage de l'anime précédent (même design), elle est dessinée de la même façon que les personnages d'Higurashi no naku koro ni, on peut également retrouver les personnages de Rika et Satoko dans les sorcières Bernkastel et Lambdaelta. Mais d'autres détails sont moins appréciables, ce ne sont que des détails, mais les dessinateurs auraient pu régler le problême des cheveux transparents également présent dans l'anime précédent. De plus, l'omniprésence des personnages féminins à forte poitrine est lassante. Il est également triste de remarquer les passages censurés, quand on fait un anime gore on le fait jusqu'au bout, censurer les atrocités ne fera pas qu'un public plus jeune le regardera.

   L'ambiance sonore est trop transparente, elle n'est pas bien intégrée dans le sens où l'on ne l'entend pas assez. Agréable mais trop peu présente, elle n'est donc pas une gêne pour l'anime. On entendra quelques effets déjà présents dans Higurashi no naku koro ni comme le cri des mouettes.

   Passons au point faible de l'anime, c'est à dire son scénario. Que dire... Dans tout les animes à suspens il y a forcément un moment où les explicacations font rebondir l'anime, vous imaginez un anime où il n'y en aurait pas ? Et bien vous le pouvez maintenant... L'histoire fait intervenir plusieurs personnages sur une île isolée, sur cette île se trouve 18 personnes qui se font massacrées une à une. Le coupable ne semble pas faire partie du groupe, la personne suspectée est alors Béatrice, une sorcière qui pour s'occuper massacre les personnages. Les choses deviennent compliquées quand le personnage principal, Battler, cherche à trouver un raisonnement où la sorcière n'intervient pas. Simplement, Battler refuse d'admettre que Beatrice existe, c'est étonnant sachant qu'il voit une femme se transformer en papillon, qu'il voit les personnages ressusciter et autres sortes de sortilèges. Il s'agit d'un jeu où Battler s'entêtera à résoudre les affaires (où les mêmes personnages meurent chaque fois...) sans faire entrer le facteur "sorcière". C'est à ce moment que l'on commence à avoir de la peine, c'est à ce moment que l'on comprend que dans cet anime, même si l'on regarde jusqu'à la fin, rien ne sera expliqué !! Battler sait que cela est impossible sans sorcières, son but est donc juste de proposer des hypothèses pour chaque situation alors qu'il ne peut pas le prouver, car il sait très bien que ce n'est pas ce qu'il s'est passé ! Ce personnage principal refuse d'accepter l'évidence, il refuse d'accepter l'existence des sorcières alors que sa propre soeur en est une, il ne fait que proposer des hypothèses sans inclure les sorcières alors qu'il parle en même temps à une sorcière, tous son raisonnement est faux ! Et en plus ? Les personnages sur l'île ont eux aussi des pouvoirs ! L'anime s'envole pour retomber lamentablement sans parachute, les humains ont des pouvoirs, les explications de Battler ne valent rien et les histoires des personnages ne servent qu'à vendre de la violence gratuite et censurée, il n'y a juste aucune trame principale... Le pire ? Béatrice finit par mourir embrochée par des piques sortant du sol car Battler a prononcé une hypothèse "amusante" pour chaque évènement... Le scénario aurait pu être rattrapé par les histoires des personnages mais elles ne sont pas intéressantes... Le pire est que le scénario est la base de ce genre d'anime, on le regarde pour savoir ce qui s'est passé pendant 25 épisodes et finalement il ne se passe rien ! Pas étonnant que le visual novel ne soit pas arrivé en Europe, la base d'un visual novel est le scénario et une chose est sûre, le scénario d'Umineko no naku koro ni est mauvais...

 

Ma note :

 

Scénario 3/10 : Le scénario aurait pu être amusant, mais dans un anime où l'on enchaine les énigmes il faut à un moment ou à un autre les expliquer, il n'y a aucun réel scénario, Battler doit trouver une explication où la sorcière n'intervient pas mais ses hypothèses sont pathétiques en plus de n'êtres que des hypothèses. Il s'agit d'un anime sans dénouement final.

Dessins 8/10 : C'est bien de changer de dessins, ça permet de ne pas se lasser, d'autant plus qu'on remarquera de nombreux clins d'oeil à Higurashi no naku koro ni. Le design est très bon, pour les environnements comme pour les personnages. La censure présente dans certaines scènes est compréhensible, mais ça reste un mauvais point.

Hors-série : Pas de hors-série, pas de note.

Ambiance sonore 6/10 : Bonne mais peu présente, l'ambiance sonore n'est donc pas un élément perturbateur, plutôt un élément agréable peu présent.

 

Ma note 10/20 : Quand on introduit du suspens, il faut à un moment donner une explication, c'est la règle, d'autant plus que le scénario ne tourne pratiquement qu'autour de ça. L'anime a beau avoir de bons dessins et une ambiance sonore agréable, ça ne suffira pas à élever le niveau du scénario qui est trop bas pour un anime de ce style.

 

Folws

Partager cet article

Repost 0
Published by Folws - dans Animes
commenter cet article

commentaires

Yann 31/07/2015 20:41

Un article "amusant" en particulier en ce qui conscerne ton opinion du scenario.
Cette anim est un jeu de réflexion tu es censé etre impliquer.
Dans le dernier épisode les énigmes sont résolue à toi de résoudre l'enigme final.
Le scenario est un piège avec son lots de scene illusoire.
Fait preuve d'intelligence est résoud cette affaires ;)

Pour moi cette anim est un chef d'oeuvre. Je me suis beaucoup amusé pour ma part. C'est la première fois que je me trouve face à un jeu aussi plaisant.

Au plaisir.

Présentation

  • : Solutionneurs
  • : Bonjour et bienvenue sur le blog des Solutionneurs composés de trois membres; Folws, Kazuma et Tatsuki. Dans ce blog, nous parlerons de jeux vidéos, de manga, de films, de séries, de dessins animés, d'animés, de livre, de BD et bien d'autres choses. Bonne visite.
  • Contact

Recherche