Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 17:44

   Suite au succès de Baccano!, qui ne durait hélas que 13 épisodes, il aurait été étonnant que le studio Brain's Base s'arrête là. Etant donné que Baccano! était court, et que l'on n'a donc pas eu le temps de s'ennuyer, le studio Brain's Base nous propose donc la même recette, encore une fois il adapte un roman de Ryohgo Narita : Durarara!! ou DRRR!! pour les intimes. L'anime dure 24 épisodes et comporte deux hors-séries, mais il s'agit en fait de deux saisons de 12 épisodes.

   L'anime possède beaucoup de similitudes avec Baccano!, à savoir l'opening servant à introduire le rythme de l'anime, qui lui aussi est similaire à Baccano!, car dans Durarara!! le rythme est assez rapide mais parfois coupé par la narration de certains personnages (ce qui passe très bien). On retrouvera également plusieurs intrigues mais l'anime possède moins d'explication et plus d'action que Baccano!.

Durarara---copie-2.jpg

   Commençons par le scénario qui est, on peut le dire, un peu particulier. Il s'agit de l'histoire de Ryugamine Mikado, étudiant qui arrive dans la ville d'Ikebukuro dans le but d'y retrouver son ami Masaomi Kida. Mais Mikado n'a d'un aventurier que le nom, car il n'est jamais sortie de sa ville auparavant, alors résistera t-il dans la ville d'Ikebukuro où l'on parle de motard sans tête, de crimes, et de guerres de gangs ? Voilà donc à peu près l'histoire de Durarara!! qui est divisée en deux saisons, la première se concentre plutôt sur le fameux "motard sans tête" et la seconde parle des crimes ainsi que des guerres de gangs. Chaque personnage possède une histoire, c'est encore plus visible que dans Baccano! où certains personnages possédaient une histoire commune, ici chacun possède son histoire individuelle à l'exeption d'Izaya et Shizuo qui ont un passé commun, mais cette histoire sert à marquer les tensions entre les deux personnages. J'ai cependant été déçu par Anri, elle n'a fait que me décevoir, elle vole la narration à Mikado qui faisait le narrateur parfait grâce à son caractère timide dans lequel nous seuls pouvons lire, ce qui rend par exemple la rencontre avec Simon très amusante. Anri, bien que très timide elle aussi n'a pas cet atout car elle connait déjà la ville et que nous ne connaissons donc pas ses réactions. Anri est donc le personnage qui m'a déplu, mais des personnages qui nous déplaisent on en trouve dans tous les animes, c'est juste que je n'ai rien trouvé de déplaisant au niveau du scénario. Certains vont se plaindre d'éléments scénaristiques intégrés mais pas utilisés, je parle de la tête de Celty, mais ce n'est pas vrai, car cela nous permet de voir l'évolution du personnage, elle ne cherche plus sa tête, il n'y a donc plus de guerre possible, et il s'agit donc d'un élément symbolique, rien de plus. Cet élément pourrait introduire une nouvelle saison, mais la fin de Durarara!! est géniale (de nouveau grâce à la narration de Mikado), tellement géniale qu'on regrette d'avoir fini de regarder l'anime, et avec une fin comme ça il n'y a pas besoin d'une nouvelle saison.

   Les graphismes de l'anime sont les mêmes que ceux de Baccano!, ils nIsaac et Miriae s'agit donc pas de graphismes où vous vous émerveillerez. Il y a cependant des éléments au-delà des  graphismes, le jeu des couleurs des gangs à  l'intérieur de la ténébreuse ville d'Ikebukuro, il  ne s'agit pas d'un élé ment rendant l'anime  plus beau mais plus impressionant. On  remarquera également des détails amusants, des extraits de Baccano! sur les écrans en arrière plan, voire des personnages de Baccano!, car Isaac et Miria   sont présent dans l'épisode 11 parmis la foule, c'est une excellente surprise que de les retrouver dans cet anime. C'est en ajoutant des petits détails comme ça que les graphismes de l'anime ressortent, mais si l'on reconnait aucun des clins d'oeil, il est possible de passer à côté de quelque chose.

   L'ambiance sonore de Durarara!! est sans doute un de ses avantages. Pourquoi ? Il s'agit d'une bande son agréable, j'étais dingue quand j'ai entendu pour la première fois "Akogare no hi Nichijou" accompagner la narration des personnages (c'est à dire, dès les deux premières minutes). On retrouvera également une ambiance "jazz" présente dans Baccano!, mais beaucoup moins visible car elle fonctionne moins bien ici et cause parfois des déceptions d'ambiances, mais rien de bien grave. Donc, en plus de cette bonne bande-son, rajoutez un l'opening qui introduit les épisodes précédents et donc le rythme, ce qui est exceptionnel grâce à la qualité de "Complication" (second opening), rajoutez la narration de nombreux personnages, plaisante à entendre , rajoutez à nouveau des détails comme des sonneries de téléphone faisant référence à d'autres anime comme Black Butler et Jigoku Shoujô, et vous obtiendrez un résultat sonore qui atteint presque la perfection. De plus, la bande-son est très présente, pour notre grand bohneur.


 

Ma note :

 

Scénario 9/10 : Le scénario est complet, il nous propose finalement énormément d'éléments, en 26 épisodes vous aurez l'occasion de voir les histoires de tous les personnages principaux, des histoires de gangs, de meurtres, remarquez que le scénario est finalement autant condensé que Baccano!, mais n'est pas présenté sous la même forme ce qui permet d'intégrer encore plus d'éléments. Rajoutez à cela plusieurs personnages narrateurs nous permettant de comprendre mieux leur histoire.

Dessins 8/10 : Même dessins que Baccano!, mais note différente grâce à tous les éléments s'additionant au décors. Les gangs de couleurs différentes rendent des effets appréciables et impréssionants.

Hors-série : Encore une fois pas de note au niveau des hors-séries étant donné qu'il n'y en a que 2, ce sont cependant de bons hors-séries.

Ambiance Sonore 9/10 : L'ambiance sonore est agréable, elle nous fait évoluer de manière nostalgique dans un monde où l'on ignore tant de choses. Les phases de narration sont souvent accompagnés par une ambiance "calme", ce qui rend l'écoute paisible. Pour Durarara!! on ne parle pas d'une mais plutôt de plusieurs ambiances sonores, étant donné qu'il y a plusieurs types d'ambiances, mais le résultat rend certaines scènes assez étranges. Le rythme est tout aussi incroyable que celui de Baccano!, l'opening sert de nouveau à introduire les informations mais l'opening "Complication" est incomparable, le côté "rock" rend le rythme plus fort encore.

 

Ma note 18/20 : Encore mieux que Baccano!, Durarara!! est un chef d'oeuvre qui n'a aucun réel défaut et de nombreuses grandes qualités, il s'agit donc de nouveau d'une réussite de la part de Brain's Base, les personnes ayant apprécié Baccano! (et les autres aussi d'ailleurs) devraient trouver l'Eldorado à travers Durarara!!, de par son scénario complet et mouvementé, de par ses personnages vivants, de par ses musiques envoutantes, ou encore de par la mélancholie des couleurs qui se dégage à travers les gangs.

 

Folws

Partager cet article

Repost 0
Published by Folws - dans Animes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Solutionneurs
  • : Bonjour et bienvenue sur le blog des Solutionneurs composés de trois membres; Folws, Kazuma et Tatsuki. Dans ce blog, nous parlerons de jeux vidéos, de manga, de films, de séries, de dessins animés, d'animés, de livre, de BD et bien d'autres choses. Bonne visite.
  • Contact

Recherche